Sur un air de Charango

Du 6 au 13 juin 2012

 
C’est sur un air de Charango et de Siku que nous entamons cette page bolivienne.

Afficher 8_chocthermique sur une carte plus grande

Nous quittons Santa Cruz pensant avoir fait le plein de tout le nécessaire (eau, gasoil et frigo) pour commencer à affronter la montagne. Nous choisissons d’emprunter l’ancienne route menant à Cochabamba. Celle-ci passe par Samaïpata où se dresse un site Inca.
Nous ferons la route en 2 fois, il fait gris, la pluie arrive … pas de doute nous sommes bien en montagne, de surcroît en hiver !!





Après une nuit sous la pluie, ça patine sévère …. alors on fait avec les moyens du bord !!






La surprise sera de taille en arrivant, à peine 10°C au meilleur de la journée !!! et dire que nous étions dans la piscine de la villa Chiquitana 5 jours auparavant !!!
Nous apprenons que nous sommes tombés la semaine la plus froide de l’année un courant d’air froid venant du pôle remonte vers le nord … à vous glacer les os !!

On hibernera 2 jours dans le CC où nous maintiendrons quand même un bon 15°C !!!
Du coup c’est dessin animé sous la couette, et enregistrement de l’évaluation de musique pour Léa (aller écouter l’œuvre de Léa dans le coin des enfants).
Voici la version originale !

En effet depuis plusieurs jours nous vivons au rythme du Charango et du Siku. Au programme musicale du CNED.

Mais kesako le Charango ?

 

Il s’agit d’une petite guitare, souvent faite d’une carapace de Tatou (mais heureusement de moins en moins … protection oblige !!). Il a la particularité de posséder 10 cordes groupées par 2.









Le Siku quand à lui est une flûte de pan en roseau. On joue toujours avec une paire de Sikus dont chacun dispose de la moitié des notes. Les musiciens soufflant alternativement dans chacun des Sikus.

Et puis comme par miracle, 2 jours plus tard nous ressortons les tee-shirts, il fait à nouveau 25°C … on revit !!


C’est à peu près à ce moment là qu’on se rend compte qu’on a fait le plein de tous les liquides à Santa Cruz … tous…. sauf 1 !!
Nous sommes samedi et l’unique banque du village est fermée jusqu'à lundi. Sans le sou nous ne pouvons visiter le site Inca « del Fuerte ».

On se rabat pour une poignée de Bolivianos sur la visite des cascades avoisinantes.


Les enfants barboteront dans l’eau au milieu de superbes paysages, pendant qu’Isa, l’amie des bêtes qui piquent, se fera tranquillement dévorer par on ne sait quoi …. s’en suivra pour elle une crise de démangeaison de 3 jours à s’arracher une jambe !!


Lundi, les poches bien garnies, nous pouvons enfin suivre la route des Incas.
 

A défaut de route, c’est une piste qui nous attend, la plus dure et stressante depuis notre départ : forte pente, devers, trous et passage de rio sur à peine 6 kms.

On est bien content d’arriver en haut, mais on appréhende déjà le retour !!!






Le site est vraiment étonnant, perché au sommet d’une colline. Il fut occupé dés 2000 av J-C, mais ce n’est qu’en 1470 que les Incas prirent possession des lieux, avant d’en être délogés par les Espagnols autour de 1600.


Sur le chemin du retour, dans la descente qui se passera finalement plutôt bien, nous rattrapons Marion et Gaétan un jeune couple de Français en train de faire la route à pied pour retourner à Samaïpata. Ni une ni deux, les voilà installés à bord pour parcourir les derniers kms.

 
Arrivée à destination, histoire de se remettre de nos émotions (surtout des miennes !!), nous descendrons ensemble quelques canettes au son du ….. charango joué par Gaetan.

Et pour finir la soirée, c’est resto entre grands … chouette !!







Nous quitterons finalement Samaïpata après une petite semaine sur place, bien content d’enfin reprendre la route direction Cochabamba.
Mais avant, nous re-embarquons notre charmant petit couple, pour les avancer de quelques kms, eux partent à la découverte du Parque Amboro …. trop compliqué pour nous en CC !
On les laisse là en leur souhaitant bonne route …. on espère de tout cœur que vous trouverez ce que vous êtes venu chercher Complice !!

Malheureusement la route se transforme rapidement en piste, assez cassante, nous progressons à la vitesse vertigineuse de 30Kms/h, et nous avons plus de 200 Kms à parcourir …. ben on n’est pas arrivé !!
Heureusement cette route parcourant la montagne est vraiment magnifique entre forêt tropicale, fougères et cascades …
La nuit arrivant, nous nous arrêtons en chemin dans le joli village de Pojo. Nous nous installons sur la charmante place principale, nous y resterons 2 jours …. bien malgré nous !!


Très vite nous prenons nos petites habitudes, la petite dame de l’épicerie d’en face nous permettra de se ravitailler, les enfants font un peu d’école le matin …. une journée classique quoi …… enfin presque !
 
En début d’aprem on se décide à lever le camp, c’est à ce moment là que je décide de mettre en jeu mon talent pour la mécanique !

En effet, avant de partir j’ai fait installer un pré-filtre à gasoil, celui-ci ayant pour but de supprimer l’eau qui se trouverait dans le diesel, un fléau, surtout ici en Bolivie, pour nos fragiles moteurs Européens.
Et ce pré-filtre, et bien il faut le purger de temps en temps …. pour enlever l’eau !!

C’est donc ce jour, dans ce village perdu au milieu de nulle part que je décide, allez savoir pourquoi, de procéder à ma première vidange !
Ca a l’air très simple tout ça, une vis, l’eau coule, on revisse .... et le tour est joué … trop facile !!!!

En 2 temps 3 mouvements, l’affaire est réglée, c’est fait …. j’allume le moteur, et au bout d’une minute ….. il cale !!! …. OUPS !!!
- Chérie …… je crois que j’ai fait une boulette ….. !!!!

Impossible de redémarrer, rien n’y fait …. absolument rien !!
Et c’est là que j’ai l’air d’un C.. quand je comprends qu’au lieu de revisser ce satané bazar …. et bien je l’ai complètement ouvert et de l’air est entré dans le circuit de carburant !!!
Il ne reste plus qu’une chose à faire …. purger tout le circuit !

Heureusement, même perdu au milieu de nulle part, on trouve toujours un mécanicien. Celui la prendra quand même le temps de bien étudier le moteur, faut dire que c’est bien la première fois qu’il en voit un venant d’aussi loin. !!
J’étais quand même un peu inquiet en lisant mon manuel technique sur le Ford Transit (Vous savez celui en anglais que j’ai acheté avant de partir pour me rassurer …. ben c’est loupé !!)
Dans le bouquin, il est écrit qu’il faut un outil spécial pour réaliser la purge …. aucune chance que le mécano ait ça !!
Je le sens franchement mal sur ce coup !!

Mais notre gentil garagiste ne s’embarrasse pas de ces détails, et c’est à la bouche qu’il nous purgera le circuit, et une heure plus tard, le moteur tourne à nouveau rond !!!
Ouf, on peut repartir.






Cette fois c’est sûr, la mécanique … c’est pas mon truc !!!
En tout cas la prochaine fois j’éviterais d’être au milieu de nulle part pour bidouiller le moteur.

Il est enfin temps de repartir, un match au sommet va bientôt se jouer, et le score sera ….. sans appel !!, mais ça …. c’est une autre histoire !

 

Commentaires   

 
0 # Christophe & My Nga 05-07-2012 19:07
Excusez-moi de jouer les rabat-joie, mais il me semble qu'il y a bien longtemps qu'on ne vous a pas vu avec les lunettes et les perruques. Pourtant, dans vos photos de voyage, j'en ai vu plusieurs qui auraient été bien mises en valeur par la présence de 4 drag-queens au premier plan :lol:
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Marraine Olivia 06-07-2012 05:13
De meiux en meiux, maintenant avec la musique, super. des bisous. Et en effet, ou sont les affaires de Dora.....!!!!!! !!!!
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Quentin Mourichon 06-07-2012 07:27
Trop génial !!! Je vous envie !!
En revanche, n'empruntez surtout pas la ruta de la muerte car si mes souvenirs sont bons vous n'êtes pas loin :-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Nanou 06-07-2012 07:33
Bravo Léa! Nous , nous avons dansé !!!
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # franck & gaëlle 07-07-2012 07:11
Salut les voisins !
On pense bien à vous, un très gros bisous aux enfants !
Seb, t'es trop balèze en méca bravo !
bonne route les amis !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # espacla 08-07-2012 16:18
:D Mort de rire, la panne de liquide, la prise d'air au milieu de rien. C'est cool! Sinon pour la piste qui monte au temple inca de samaipata, c'est vrai qu'elle est pas terrible surtout le franchissement du rio dans une pseudo épingle ;-) mais je vous rassure vous allez en trouver des bien plus rigolotes encore pendant votre parcours! disfrute !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # JEAN PIERRE SERRALTA 19-09-2013 10:12
avez vous remarqué les taxix qui ont le volant sort de la boite à gant, sérieux
Les vehicules achetés à Iququé au Chili sont des voitures d'occasion japonaises
où la conduite est à droite, Donc ils changent simplement le volant de Droite à Gauche mais n'ont pas les planches de tableau de bord d'autant que c'est cher
La mm reflexion " la petite maison dans la prairie, c'est encore plus flagrant au Paraguay
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir